Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Trucs et astuces

  • Une sonnerie de luxe chez Belgacom: 345 euros (en 33 ans)!

    driiing!.JPGIl ne veut pas que son nom soit révélé mais “il” a accepté de nous parler de son petit luxe téléphonique. Ce luxe, c'est une sonnerie personnalisée acquise ou plutôt louée chez Belgacom au début de l'année 1980, avant l'avènement du GSM. Une belle sonnerie « driiiing! » qui, à l'époque, était un sommet de raffinement téléphonique. Dont coût, 0,72 euros, ni plus ni moins. Enfin, hors TVA de 21% soit un total de 0,8712 euro par mois. On savait vivre dans les années '80.

    L'histoire n'est pas finie (ne décrochez pas): depuis, avec une régularité horlogère, Belgacom devenue Proximus, facture chaque mois ce petit écot de 0,8712 euro. Ce qui fait 10,45 euros par an (12 X 0,8712 euro) et, après 33 ans, 345 euros (on arrondit mais cela fait 12 X 33 X 0,8712 = 344,9952 euros). Ça, c'est un business en or !

    Plus sérieusement: vous songez à éplucher de temps en temps vos factures télécoms? Effectuez le même calcul sommaire en prenant le coût de location des appareils - combinés, décodeurs... 

    P.V.C.

  • Batteries: Surveillez vos iDevices sur votre ordinateur!

    Capture d’écran 2014-05-01 à 18.45.54.pngLa société ukrainienne (Kiev) Softorino a trouvé un bon moyen de se signaler à l'attention des utilisateurs d'iDevices utilisant par ailleurs un Mac ou un PC: elle leur offre une App compatible OSX ou Windows - iBettercharge - qui surveille à leur place le niveau de charge de leurs iPhone, iPad ou autre iDevice. Facile à installer. Il suffit de sélectionner dans le menu déroulant minimaliste, l'option "Add New Device" et de connecter la machine à surveiller via un port USB. Ensuite, l'app repère la machine quand elle utilise le même réseau wi-fi que votre ordinateur. Le niveau d'alerte est paramétrable de 5 à 50%, avec la possibilité d'une alerte sonore... Ca vous évite de vérifier tout le temps s'il reste du jus dans la batterie de votre iPhone qui dort sagement dans la poche de votre veste ou dans votre sac à main. Un clic sur l'icône discrète de l'app vous montre le pourcentage précis en temps réel. Simple, efficace. Une bonne pub pour Softorino!

    Patrick Van Campenhout (inspiré par Benoît Octave)

    Capture d’écran 2014-05-01 à 18.44.53.pngCapture d’écran 2014-05-01 à 18.45.28.png

  • Comment économiser les datas sur l'iPhone?

    photo 2.PNGLe passage des iPhones au réseau 4G chez les différents opérateurs belges est l’occasion de réfléchir aussi à la manière de gérer cette vitesse de transmission qui est un facteur propre à accroître la consommation de données et, accessoirement, la consommation d’énergie, et enfin, l’autonomie de ces appareils. La 4G, direz-vous, est là pour augmenter la rapidité du débit...C'est tout à fait exact. Mais lorsque vous ouvrez le robinet à fond, vous consommez aussi plus d'eau et plus vite.

    La dernière version d’iOS et la mise à jour effectuées par les opérateurs pour l’accès à la 4G s’accompagnent donc d’un tableau récapitulatif des apps ayant accès aux datas lorsque le wi-fi fait défaut. Et chaque app est accompagnée du volume de data consommé depuis la dernière mise à zéro des compteurs. Une manière d’isoler les gros dépensiers  comme... Facebook, Messenger, Mail, Twitter, Calendrier, Contacts et autres services de streaming.

    Lire la suite

  • Windows XP sans filet. Que retenir?

    534300d93570d35ee3e9161f.jpgLa Libre s'est fendue cette semaine d'un dossier sur la fin du support par Microsoft du vieux système d'exploitation Windows XP. Si vous n'y connaissez rien, retenez que votre fond d'écran doit afficher une magnifique pelouse verte façon TeleTubbies ;) Sinon, la mention XP doit apparaître de temps en temps. Que signifie la fin du support Microsoft? Que les pansements (patchs) apportés régulièrement par Microsoft pour empêcher votre PC d'être infecté par un virus vont cesser d'arriver. En pratique, ça signifie aussi que votre machine est plus exposée au risque qu'auparavant. Ca ne signifie pas qu'il faut la mettre au rebut. En réalité, il faut apporter un peu plus de soin qu'auparavant à la gestion de sécurité de votre machine. Encore une fois, si vous n'êtes pas un(e) pro de ces sales bêtes, demandez à un jeunot de vous donner un coup de main. Primo, en mettant à jour les systèmes de sécurité, Microsoft et autres, le plus souvent possible si cela ne se fait pas automatiquement. Secundo, en installant un antivirus si ce n'est pas fait. Il en existe de très bons.... gratuits comme Avast Free (il faut retenir le "Free" et éviter la version payante sauf si vous avez envie de supporter leur beau travail) et SpyBot qui traque, localise et supprime les logiciels espions. Ici aussi, mise à jour régulière obligatoire, et scannage (la nuit par exemple) de votre machine.

    Quels sont les (gros) risques? Que l'on récupère vos données, des documents ou des mots de passe permettant d'accéder à des sites Internet. Le plus embêtant étant évidemment les opérations de paiement en ligne où l'on ouvre la porte au risque financier. Suivez les règles de sécurité de base: ne pas donner son mot de passe et identifiant lorsque la demande n'est pas "normale" ou courante, ou suspecte. Eviter les sites douteux... Ne pas laisser des inconnus utiliser votre machine. PC vient de "Personal Computer". Ou alors, pour avoir la paix absolue, se couper d'Internet... Pas évident.

    P.V.C.

  • Sauvons les nuages ! Copiez le contenu de votre Dropbox

    Sans titre-1.jpg

    Nous sommes de plus en plus d’utilisateurs du “Cloud”, ou plutôt des "clouds" et des avantages que ces derniers proposent, notamment en termes de “partage de fichiers”. Avoir un document que l’on va “distribuer” à tous via e-mail n’est pas très compliqué, mais si chacun y apporte des modifications puis le renvoie à tous les autres, le suivi des changements devient très difficile et même aléatoire. De même, un fichier volumineux pourra être déposé dans certaines boîtes e-mails, mais il sera trop grand pour rentrer dans toutes. Pourtant, on ne peut pas savoir à l’avance quelles sont les limites de taille des boîtes aux lettres des autres.

    Bref, des sites comme Dropbox (www.dropbox.com) nous servent donc à “lancer des fichiers en l’air” et à laisser les autres les récupérer quand ils en ont besoin, puis à les “relancer dans le nuage (cloud en anglais) quand ils ont terminé de les utiliser”.
    Avec le temps, on s’habitue très vite à travailler de cette façon et on partage allègrement des dossiers avec différents membres de différents groupes. On s’organise, on s’améliore, on “customize” et on adore.

    Lire la suite