Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

symantec

  • iPads, iPhones et mac, immunisés contre les virus?

    symantec-pcanywhere,6,out.jpgUn petit saut chez Symantec Belgique pour le journal, et voilà que l'on discute... sécurité informatique, évidemment. Ici, on considère que le monde est en train de changer. Les virus, c'est du passé ou presque. c'est le "malware" que l'on traque, ce programme qui n'a plus pour vocation de bloquer les machines et des d'en effacer le contenu, mais qui vise à récupérer des données. On dérive vite sur le monde Apple qui se soucie peu d'attaques informatiques. Une réalité? Pour le patron de Symantec Belux, Philippe Janssens, c'est une réalité liée à la dimension limitée du monde des machines Apple. "Microsoft équipe toujours 95 % du marché des ordinateurs personnels. Les pirates ont donc tout intérêt à attaquer en jouant sur l'effet de masse". Il n'y a donc aucun danger à utiliser un Mac non protégé? "En réalité", explique Johnny Marit, directeur "pre-sales" Symantec, "nous fournissons des systèmes de sécurité aux entreprises à installer sur les machines Apple. Mais pas réellement pour protéger ces dernières: ces systèmes servent surtout à bloquer des attaques vers des PC à l'aide de malwares logés sur des Mac". Et cela, au travers des logiciels de protection Norton. Y a-t-il un danger d'infection ou de vols de données sur les iPhones? "On ne peut pas nier l'existence de menaces, mais une fois encore, les pirates ont peu d'intérêt pour des machines sur lesquelles on stocke finalement assez peu d'informations sensibles comme des numéros de comptes bancaires ou des mots de passe", explique encore Philippe Janssens. Idem pour les iPads? "C'est pareil. Le plus gênant dans l'explosion de ces marchés - et c'est une tendance lourde, révolutionnaire dans le monde informatique - c'est que les employés imposent leur choix aux entreprises, ce qui n'était pas le cas dans le passé. Maintenant, les informaticiens des entreprises doivent se plier à l'ouverture des systèmes aux machines nomades, sans parler des sites de socialisation comme FaceBook". Mais un iPad n'est pas plus un objet de désir qu'un outil? "C'était vrai hier, mais les études de marché montrent que les consommateurs abandonnent leurs laptop pour utiliser une tablette comme l'iPad, qui couvre l'essentiel de leurs besoins en matière d'informatique. On en avait envie hier, on en a besoin aujourd'hui", ponctue Philippe Janssens.

    P.V.C.