Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

macbook air

  • Test: Le Macbook Air 13" sous la loupe (objective) de Christophe Bortels

    Christophe Bortels est un jeune photographe qui arpente le pays pour réaliser des clichés pour La Libre. A ce titre, il doit jongler avec les images numériques sur du matériel informatique rapide et sûr. Utilisateur d'un Macbook Pro, il a testé pour vous la musculature du tout nouveau Macbook Air 13 pouces. Examen réussi pour cette petite machine qui ne pèse que 1,32 kg... Récit:

    16_09_05_826320537_CHB_3228.jpgLe Macbook Air reste un ordinateur bluffant à plus d'un titre. Et on a beau connaître ce produit apparu sur le marché il y a maintenant quelques années, on ne peut s'empêcher de continuer à se demander comment Apple fait pour parvenir à tout faire rentrer dans un châssis si fin et si léger. Mais pour le photographe que je suis, l'ouverture de ce Macbook Air signe déjà la fin de l'enchantement. Pourquoi diable équiper un ordinateur destiné à être utilisé partout d'un écran brillant ? Certes la dalle n'est pas le miroir que l'on peut trouver sur la plupart des ordinateurs portables, et la forte luminosité de l'écran limite un peu les dégâts, mais en extérieur lors d'une journée ensoleillée, dans la voiture ou dans une pièce avec des sources lumineuses ou une fenêtre dans le dos, on regrettera qu'Apple ne propose pas au moins l'option dalle mate comme sur les Macbook Pro 15" et 17"...

    Lire la suite

  • Le new MacBook Air, petit, mais agile!

     

     

    IMG_0116.png

    Une des questions que se posent les “Applephiles” lors de la présentation du MacBook Air new look, est de savoir si ses performances sont inversement proportionnelles à sa taille! En clair: est-ce que ce minuscule ordinateur suffit à assurer les tâches exigées par des utilisateurs exigeants? Dans un article aussi récent que la machine, Macworld compare les performances relatives de plusieurs machines dont les nouveaux MacBook Air et les anciens, ainsi que quelques MacBook Pro de référence. Jetez un coup d'oeil sur l'article (anglais) dans la partie “New versus old”, le nouveau contre l'ancien, qui montre d'une part que les nouveaux modèles plus légers et plus compacts sont bien plus rapides que les anciens contrairement à ce que pouvaient laisser imaginer les spécifications techniques (processeurs identiques mais vitesse d'horloge inférieure). A décrypter à l'aise. Un anglais informatique de base suffira à comprendre l'essentiel de la matière exposée ;)

    P.V.C.

  • MacBook Air: un jouet?

    IMG_0114.png

    La présentation du MacBook Air la semaine dernière aux Etats-Unis a été relayée ce lundi à Bruxelles dans les locaux d'Apple, dans une grande simplicité. Pas une grand-messe, mais une simple découverte accompagnée de la machine, de la pilosophie de sa conception, et de son positionnement dans la gamme des ordinateurs portables du groupe. Le renouvellement de cette machine ultra-légère était liée, rappelle-t-on dans le monde des spécialistes Apple à de petits défauts de fonctionnement. Mais cette fois, Apple a réussi son coup. Le nouveau MacBook Air s'intercale parfaitement entre les MacBook Pro et l'iPad. Avec sans doute le meilleur des deux mondes. "Imaginez ce qui se passe quand un Mac portable et un iPad font... des petits" (traduction très libre de l'auteur), a en substance questionné Steve Jobs au cours de la présentation. Et  bien, cela donne un ordinateur qui pèse à peine plus d'un kilo, mais qui a tout d'un grand: l'écran, la résolution est parfaite, l'autonome de 5 bonnes heures sur la version 11 pouces (à droite sur l'image) et de 7 heures sur les 13 pouces. overview_hero2_20101020.png

    Les performances? Nous les testerons rapidement, mais par rapport à l'ancien modèle, c'est simple: la carte écran est deux fois plus rapide, et l'accès mémoire (flash) est deux fois plus rapide que l'accès à un disque dur mécanique. La différence se voit dès l'allumage puisque un MacBook Air en sommeil s'allume en 2 ou 3 secondes maximum, pour 7 ou 8 secondes lors d'une mise en route normale. Et puis, il y a l'objet: du désir à l'état brut. Elancé, léger avec pourtant un clavier complet et lumineux. la finesse de la machine est, explique-t-on chez Apple, liée au mode de production. L'écran est pressé dans le corps d'aluminium extrudé très rigide. Son épaisseur ne dépasse pas 3 mm! Pas de lecteurs de disques, mais deux ports USB 2.0. C'est bien le moins pour satisfaire les utilisateurs, ne fût-ce que pour installer ou réinstaller le logiciel d'exploitation fourni sur une petite clé USB au design aussi réussi que le reste de la machine. Les cartes mémoires (SSD) sont soudées directement sur la carte mère, ce qui permet d'éconiomiser un maximum d'espace. Le tout est réalisé en respectant des normes de production propres, sans composants toxiques. Le recyclage ne devrait pas poser de problème. Mais s'il est irréparable, ce bel objet finira sans doute en décoration de bureau... On en reparlera, ici même.

    P.V.C.


  • MacBook Air 11 pouces en mille morceaux

    pynKjehNYLYypowI.huge.jpgUn jour à peine après la présentation spectaculaire du nouveau MacBook Air 11 pouces, une petite merveille de miniaturisation, les spécialistes du site iFixit se sont emparés d'un exemplaire de la petite bête et l'ont tout simplement... désossé. Pourquoi? D'abord pour voir ce qu'il a dans le ventre, ensuite pour proposer des kits de réparation "do-it-yourself" simples et nettement meilleur marché que les opérations des détaillants Apple. Tout est montré dans le détail. Sur la photo reprise de leur site, on voit la batterie en 6 parties, le ventilateur (le petit rond à droite) et la mémoire SSD juste à gauche du ventilo. Le site reprend les références de toutes les pièces utilisées comme la mémoire Toshiba - Apple est le plus grand consommateurs mondial de mémoire vive - ou le processeur Intel 1,4 GHz Core 2 Duo. Un beau travail qui montre la conception tout aussi admirable d'Apple qui vient à nouveau d'imposer un étalon en matière d'ordinateur portable en mariant l'iPad et le MacBook.

    P.V.C.

  • Un mariage de raison?

    Sjobs1.JPGLa "keynote" organisée par Apple, mise en scène par Steve Jobs, diffusée sur internet, a passionné... les passionnés de la pomme. A La Libre, nous avons suivi de loin l'événement qui a le gros défaut d'être trèèèèèèèèèèèès commercial. Certes, le dernier-né de la marque est superbe, fin, donne très envie de le posséder, mais il reste une création surtout destinée à faire exploser les ventes du groupe en cette fin d'année. Rien de mal à cela, évidemment. Mais les spécialistes de l'informatique notent que la machine n'est finalement qu'une évolution améliorée de l'ancien modèle qui donnait pas mal de fil à retordre aux technos des services après-vente du groupe. Et puis le modèle de stockage (fin des disques durs traditionnels) était déjà disponible sur les anciens modèles. Fondamentalement, ce qui ressort de la communication de mercredi soir est surtout le mariage logique entre deux mondes et deux modèles de commercialisation des applications. Les boîtes contenant un mode d'emploi et des DVD, c'est fini! On passe au magasin en ligne avec des prix tenant compte de l'abandon des supports traditionnels. Tant mieux pour les concepteurs qui veulent gagner leur vie avec leur production. Et puis, Apple est en train d'imposer en douceur son modèle de vidéoconférence (ça fonctionne très bien!) avec Facetime. Et... ce MacBook Air pour les fêtes? A voir de près et à tester. On en reparle.

    apple-marie-macbook-et-ipad.html

    P.V.C.

    Photo Snapshot Keynote 20/10/2010