Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

facebook

  • Facebook peut lire vos SMS! C'est la police fédérale qui vous le dit

    police fédérale,sms,facebookAu hasard d'une recherche de chiffres sur le site d'information de la Police fédérale, on peut  découvrir une lettre d'information interne (Infonouvelles n°2276) plutôt destinée... aux policiers, bien entendu. Le bulletin évoque les pensions, mais un petit article est aussi consacré à Facebook. Une distraction pour ces lecteurs sérieux? Non, l'auteur de l'article qui n'est autre que le commissaire Olivier Bogaert, connu pour ses émissions télé et radio consacrées à la prévention sur la toile, rappelle à ses collègues les risques liés aux réseaux sociaux. Plus fort, il explique que dans la nouvelle mouture de l'application Facebook destinée aux smartphones, de nouvelles fonctionnalités sont apparues, dont la possibilité pour le réseau social de jeter un coup d'oeil au contenu des SMS contenus dans ces machines. Il suffit, explique Olivier Bogaert, d'avoir accepté sans les lire les propositions faites par l'app au cours de l'installation. Et de rappeler que Facebook entend en réalité faciliter la double authentification des utilisateurs mobiles. C'est donc sans doute sans risque... Mais pas pour tout le monde, explique encore Olivier Bogaert. "Si, professionnellement, vous utilisez fréquemment les sms pour échanger des informations avec vos collègues, lors d’une réunion par exemple ou dans les transports en commun parce que vous préférez la discrétion, désormais Facebook, lui, s’intercale dans le processus et en prend connaissance. Cela peut donc poser problème en terme de confidentialité si, de par votre profession, vous êtes tenu au secret professionnel".

    Patrick Van Campenhout

  • Facebook poursuit son shopping

    tagtile.jpgAprès le rachat d'Instagram, Facebook rachète à présent Tagtile, une société californienne, une autre start-up spécialisée dans les applications pour smartphones.

    Dans le cas présent, le montant financier de la transaction n'a pas été révélé.

    Tagtile est notamment l'éditeur d'une application pour smartphones permettant de gérer des points de fidélité obtenus chez les commerçants.

    «Nous sommes heureux d'annoncer que nous rejoignons Facebook, et qu'il achète pratiquement tous nos actifs», a annoncé Tagtile sur son site.

    Facebook consolide ainsi la préparation de son entrée en Bourse prévue en mai.

    M~

  • Facebook aussi fiable qu'une concierge ?

    Marc.gif

    Marc Zuckerberg, créateur de Facebook, a subi les conséquences d'un bug de son propre réseau social, ce bug a donné libre accès à toutes ses photos privées.

    Selon ZDNet, le bug en question provient de la fonction permettant de signaler des photos indésirables. Pendant quelques minutes, les photos à l'accès restreint ont toutes été visibles aux yeux de tous et quelques internautes en ont profité pour enregistrer les photos de Marc Zuckerberg.

     

    Lire la suite

  • The Museum of me!

    museum.JPGDans son offensive médiatique destinée à promouvoir ses nouveaux processeurs de la gamme Core, dopés au multimédia, le géant américain du secteur, Intel, a développé un sympathique programme qui réalise une visite guidée de votre vie facebookienne. "Museum of me" c'est ICI, vous demande l'autorisation de collecter des infos sur votre compte Facebook puis les traite pour en faire une vidéo de 3 minutes que vous pouvez revoir ou partager sur votre profil Facebook. Bonne découverte!

    P.V.C.

     

  • La génération Y ne compte pas pour des pommes

    Même dans les grandes entreprises de consultance informatique comme CSC (92.000 employés et 17 milliards de dollars de chiffre d'affaires), on tient compte du phénomène Apple et de ses utilisateurs. Au fil d'une étude sur les tendances à prendre en compte dans le monde des entreprises, le patron de CSC Belgique, Philippe Jaeken, nous explique qu'une de ces grandes directions vient de la prise de conscience des patrons de l’informatique de l’irruption dans les entreprises de cette fameuse génération “Y”. Des jeunes qui disposent de beaux diplômes, informaticiens, économistes, et qui peuvent effectuer un choix au sein des entreprises à la recherche de talents. “Ils entrent dans des entreprises avec un vécu informatique : ils jonglent avec les outils, utilisent Facebook et les sites sociaux. Ils se retrouvent souvent dans des entreprises qui, pour des raisons de sécurité, bloquent les accès à Facebook et autres sites, et ça ne leur plaît pas… Ils veulent utiliser leurs iPhones, et on leur dit que c'est dangereux pour l'entreprise. On fait quoi avec ces jeunes ? On se contente de les critiquer ? Non, de l’avis des dirigeants informatiques, les entreprises doivent s’adapter à leurs demandes. Ils veulent communiquer avec un iPhone ? Il faut les aider à en faire un outil de travail. Dans un an, les premiers engagés de cette génération vont commencer à démissionner".

    P.V.C.