Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

electrabel

  • Electrabel branchée iPhone

    photo.jpgPhilippe Leclercq, qui dirige la division e-business du producteur belge d’énergie Electrabel, a présenté hier à "La Libre" une application tournant sur les smartphones Android et iPhone. Un très bel outil de contact avec la clientèle de l’opérateur, en ligne avec ses objectifs en la matière. Que ce soit sur la plate-forme Apple ou sur celle développée par Google, l’outil est disponible par une simple recherche sur les "stores" en ligne, avec le mot-clé Electrabel. Une fois l’application gratuite chargée, on peut l’activer. Le plus simple, si vous utilisez les services d’Electrabel, est d’entrer une fois pour toutes votre numéro de client et la langue de votre choix. Ensuite, l’application vous propose une série de choix simples. Vous avez un problème ? Sélectionnez-le dans la liste, puis cliquez : vous serez mis en contact téléphonique (appel local) en moins d’une minute (testé par nos soins, sans numéro de client, en moins de quinze secondes). C’est plus simple et plus rapide que le call-center classique. Et s'il y a trop d'appels, l'application vous donne une idée du temps d'attente.

    photo.jpgEn cas de pépin - coupure de courant, odeur de gaz, l’application est encore plus pratique. Elle propose une lampe de poche (l’écran s’illumine) si vous êtes dans le noir puis vous met en contact avec le bureau du gestionnaire de réseau dont vous dépendez, même si vous avez plusieurs habitations. L’application, dont le développement a coûté quelque 50 000 euros au groupe, propose aussi aux utilisateurs de coter le service et dispose d’une section "FAQ" qui répond aux questions le plus souvent posées par les clients. Electrabel a enfin entamé une campagne de promotion à destination de ses clients utilisateurs de smartphones. L’application propose de suivre les clips promotionnels sur YouTube et les infos chaudes sur Twitter. "Nous avons voulu une application simple, dépouillée, mais qui évoluera sans doute dans le futur", nous explique Philippe Leclercq. En quelques jours, l’ application Electrabel Mobile a été téléchargée près de 4 000 fois.