Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

belgacom

  • L'Iphone à prix cassé chez Belgacom?

    04634237.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Dans une interview à nos confrères du "Soir", le patron de Belgacom, Didier Bellens, a confirmé une info qui circulait depuis quelques semaines à propos de négociations menées par son entreprise et Apple. L'objet du deal envisagé? Permettre à Belgacom de vendre l'iPhone, privant au passage Mobistar de son exclusivité dans notre pays. C'est ce qui s'est passé chez nos voisins, en France, en Grande-Bretagne et c'est ce qui va aussi se passer en Allemagne dans quelques semaines. Mais la situation dans ces pays et chez nous n'est pas tout à fait identique. Chez eux, l'accord de commercialisation exclusif de l'iPhone était lié au principe de ventes couplées "iPhone- abonnements" et au versement de royalties sur l'utilisation de la machine, au fabricant de cette dernière. Chez nous, lors de la conclusion du contrat d'exclusivité avec Mobistar, les ventes couplées n'étaient pas autorisées (la loi a changé entre-temps), c'est pourquoi les iPhone n'étaient pas verrouillés sur le réseau de Mobistar. Donc, vu la puissance de feu de Belgacom, on devrait assister bientôt à un déferlement d'offres sur l'iPhone dans les boutiques Belgacom avec, peut-être, des ventes couplées et des iPhone à prix cassé. Chez Orange en France, on peut par exemple acheter un iPhone 4 pour 219 euros à condition de se lier à l'opérateur sur un an ou deux en utilisant des forfaits spécifiques.

    P.V.C.

    Photo : Alexis Haulot

  • Un fan de Steve Jobs (qui sait de quoi il parle...)

     

    Dans la Libre de ce lundi, l'équipe des journalistes économiques entame une série consacrée à l'attitude de quelques patrons belges par rapport à la technologie. Il se trouve que le premier d'entre eux est précisément un fan d'Apple, de l'iPhone et de l'iPad, mais avant tout un grand admirateur de la créativité de Steve Jobs et des ses équipes. Grégoire de Streel qui ouvre cette série, sait de quoi il parle, en l'occurrence. Il fait partie d'une petite équipe d'entrepreneurs talentueux, qui ont réussi en moins de 20 ans, à créer de belles entreprises, de l'emploi, tout en arrivant en peu de temps à réaliser leur investissement. Après avoir vendu Skynet à Belgacom, puis la banque en ligne Keytrade au Crédit agricole, ils sont notamment à la base d'un système de paiement par GSM (PingPing) qui a séduit Belgacom (encore!). Lorsque j'ai rencontré Grégoire de Streel (au cours d'un sympathique déjeuner), il n'a pas seulement évoqué Apple, même s'il m'a assuré avoir déjà oublié son laptop au profit de l'iPad. Il a estimé que la dynamique du groupe de Steve Jobs est sans doute aussi aujourd'hui à la base de celle d'une bonne part du monde informatique. « Android, les autres tablettes existante ou en cours de lancement? Pourquoi pas? », nous a-t-il confié. « Mais ce qui fonctionne le mieux pour le moment, c'est cet un écosystème très riche mis en place par Apple ».

    Pour le moment, qu'on le veuille ou non (l'Applemania fait grincer pas mal de mâchoires), c'est bien la marque à la pomme qui fait la tendance. A la Bourse de New York, Apple pèse pas loin de 240 milliards de dollars. C'est un peu plus que Miscrosoft, et 80 milliards de mieux que Google...

    Entretien: Patrick Van Campenhout