Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

stockage

  • Pour envoyer de gros fichiers, y a Yoyocut ! (1)

    yo2.jpg“2 giga, 5 giga, 7 giga…”, voire plus encore. La course à la capacité de stockage en ligne, dans le “cloud”, a été lancée il y a quelque temps déjà, mais elle est loin d’être terminée. Désormais il arrive souvent que l’on reçoive gratuitement accès à quelques giga-octets de stockage en ligne lors de notre inscription sur un nouveau média social ou à l’achat d’un appareil informatique. Les offres s’enchaînent et on va rapidement se rendre compte que l’on peut partager un grand nombre d’informations avec nos amis.
    Pourtant, il y a une limite régulièrement imposée par tous les sites de stockage en ligne. Si la capacité totale est bien définie en giga-octets, la taille de chaque fichier individuel doit en général se cantonner à quelques centaines de méga-octets maximum. Que faire alors d’un fichier très volumineux que l'on souhaiterait charger dans notre nuage ?
    Si dans certains cas il suffira de “zipper” ledit fichier, il est des formats qui ne se compressent pas bien. Parfois, on pourra également réduire la qualité ou la taille d’une photo mais là on touche à quelque chose qu’on souhaiterait peut-être garder dans son format original.
    Aussi, il existe une autre alternative qui est le découpage pur et simple du fichier en de plus petits morceaux. Le procédé fonctionne comme une paire de ciseaux et un tube de colle pour une image (en plus propre!).
    Il existe divers outils de découpage de fichiers mais en voici un modèle qui fonctionne en français, qui est téléchargeable gratuitement sur Internet, tourne sous Windows et qui offre une petite fonction supplémentaire aux autres outils du même genre. Il s’agit de “YoyoCut” qui se trouve sur le “Site à Yoyo” (ça ne s’invente pas !) : http://siteayoyo.free.fr/YoyoCut/.
    En nous rendant sur la page http://siteayoyo.free.fr/YoyoCut/index.php?page=telechargements, nous trouverons vers le milieu un lien pour télécharger la version 2.5.0.208 de YoyoCut. Nous recommandons d’utiliser le “lien direct” plutôt que de passer par “télécharger.com”.
    Une fois le programme téléchargé, “dézippé” et démarré, la procédure d’utilisation est très simple. Il suffit de nous rendre sous l’onglet “découper” et de “sélectionner” le chemin d’accès au fichier que l’on souhaite découper. C’est ici que YoyoCut nous propose cette option intéressante puisque l’on peut choisir la taille des “morceaux” que l’on veut découper, mais on peut également choisir “en combien de morceaux” on veut découper notre fichier. Il n’y a plus qu’à “ajouter le fichier à la liste de découpe” et à “découper”.
    Pour rassembler les morceaux, il suffira donc de nous rendre sous l’onglet “recomposer” et de choisir le premier des “morceaux” afin que tous les autres viennent s’y recoller.
    A noter toutefois que malgré ses nombreux avantages, YoyoCut ne fonctionne que sous Windows.
     
    Nicolas de Béthune

  • Testé: le serveur Buffalo Linkstation Mini 1.0TB petit et silencieux

    linkstation.jpgLes disques durs avec des fonctions NAS, c’est-à-dire accessibles depuis un réseau domestique ou depuis Internet, fleurissent dans les rayons des commerces informatiques. A la fois poussés par la mode du stockage en ligne, le cloud, et la masse de données que nous devons commencer à sauvegarder, ils vont bientôt occuper une place centrale dans nos maisons. Jusqu’à présent, les solutions proposées se limitaient à des boîtiers parfois imposants, refroidis par de souffleries bruyantes Aujourd’hui, comme pour les portables, certains ne sont plus équipés de ventilateurs et sont de taille réduite. C’est le cas du serveur Buffalo Linkstation Mini testé ici. Composés de disques durs de 2,5 pouces, le boîtier est ultra compact (135mm x82mm x40mm). Disponible en deux capacités de 1 ou 2 Tb, il permettra déjà de exécuter de nombreuses sauvegardes et de créer son "cloud" personnel accessible depuis n’importe quels smartphone, tablette ou ordinateur via l’interface web ou l’application dédiée. Par ailleurs, ce n’est pas parce qu’il est rikiki qu’il est moins bien équipé.

    Il prend en charge les modes Raid 0 et 1, les backups via Time Machine ou le logiciel NovaBackup, assure un accès sécurisé pour les utilisateurs enregistrés, connecte un disque dur externe via son port USB, devient un serveur d’impression ou multimédia, s’occupera des téléchargements  BitTorrent et encore bien d’autres choses à découvrir dans un manuel très bien réalisé.

    L’installation est très facile. Vous lancez le CD et vous pouvez ensuite l’employer. Les paramètres sont réglés au moyen d’une interface web conviviale. Sa consommation électrique est optimisée. Par exemple, il s’éteint et s’allume avec votre ordinateur.

    Un regret : le port USB n’est pas en USB 3, sinon cela aurait été un "sans faute".

    Voilà donc un appareil bien conçu, facile à utiliser et à configurer.  Il pourra rendre de nombreux services  à une famille ou à une petite entreprise.

    Son prix est de 189€ pour la 1 TB et de 259€ pour la 2 TB

    Les spécifications techniques sont ici.

    Texte : Etienne Scholasse

  • Testé : La MiniStation™ Air de Buffalo : le compagnon des smartphones et des tablettes.

    hdw-pu3_m1.jpgVous avez sans doute déjà pesté sur la faible taille de la mémoire de votre téléphone qui n’accepte pas de carte SD supplémentaire, tout comme certaines tablettes d’ailleurs. Des constructeurs ont pensé à vous! En effet, plusieurs d’entre-eux proposent des disques durs nomades. Leur capacité est de souvent de 500 GB. Largement suffisant pour emporter votre bibliothèque musicale ou la dernière série TV que vous vous êtes juré de regarder en vacances. Cela fonctionne très simplement. Le disque dur émet un réseau WiFi de quelques mètres. Il suffit de connecter votre portable ou tablette à ce réseau pour lire les contenus du disque. Il même possible de le connecter à un réseau WiFi existant, celui de votre domicile par exemple, pour partager les fichiers entre les différents appareils.

    Lire la suite

  • Passbook passe le test Kinepolis

    PassbookLe groupe de salles de cinéma Kinepolis avait annoncé son adhésion au système Passbook lancé par Apple dans le paquets de nouvelles applications livrées avec iOS 6ème du nom. Passbook, c'est une sorte de carnet virtuel permettant de collectionner les bons de réduction, les places de concert ou de ciné...  Alors, mon fils Tom et moi, comme on aime la technologie et... la poésie (une forme un peu particulière de), on a réservé des places de ciné en ligne et on a testé Passbook. Une fois les places réservées, on reçoit désormais à la demande un mail comprenant la confirmation de l'achat des places avec le code à barres (qui est en fait un long chiffre). Un des mails reçu sur un iPhone (par exemple) permet de cliquer sur les tickets qui migrent automatiquement dans l'appli Passbook.

    Arrivés à Kinepolis, nous avons donc ouvert Passbook et fait scanner le ticket dématérialisé. Et hop! C'est aussi simple que ça. Ce qui signifie qu'il ne faudrait pas grand-chose pour voir ce système décoller et récolter un succès de masse. A suivre!

    P.V.C. et T.V.C.

    PS: remerciements pour cette initiation à la poésie à Sylvester Stallone, Jason Statham, Jet Li, Dolph Lundgren, Chuck Norris, Jean-Claude Van Damme, Bruce Willis et Arnold Schwarzenegger

    Passbook

  • Testé : La Buffalo Cloudstation Pro Duo, le serveur domestique de fichiers, très facile à utiliser

    Cloudstation.jpg

    L’offre d’espaces de stockage distant, le "cloud", se développe fortement. Que ce soit Skydrive, Dropbox, Google Drive ou d’autres, le principe est toujours le même, charger à distance vos fichiers qui seront disponibles sur toutes les plateformes et tous les appareils mobiles ou non. La capacité gratuite de stockage tourne en moyenne autour de 5 GB. Au-delà vous devrez ouvrir votre portefeuille.
    D’autres solutions s’offrent à vous comme les serveurs domestiques. Nous avions essayé, il y a quelques mois la "Tera Station" de la société Buffalo. Aujourd’hui, Buffalo propose la gamme "Cloudstation". Pour le test, c'est par-ici.

    Lire la suite