Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Apple - Page 5

  • Avec Carplay iOS s'installe dans votre (nouvelle) voiture

    Une poignée de constructeurs de belles voitures présents au salon auto de Genève ont annoncé la couleur pour leurs prochaines voitures connectées: elles seront compatibles iOS. Un choix stratégique audacieux qui joue sur l'absence de rupture dans l'environnement des utilisateurs d'iPhones. La vidéo de Volvo!


     

     

  • Un coup de froid sur l'Apple Store de la Fifth Avenue à New York

    08_02_12_320920692_ZB2654_240351_0016[1].jpgVous adorez ôter la neige de votre trottoir pour vous emplir les poumons de l'ai glacé de l'hiver? Méfiez-vous! Ce n'est pas sans risque. Ainsi à New York, après la récente vague de froid, un employé qui conduisait une déneigeuse a-t-il malencontreusement heurté la façade de l'Apple Store de la cinquième avenue à New York, emblème historique de la marque, et a brisé une des 14 vitres monumentales du cube de verre célèbre dans le monde. Dont coût... 450.000 dollars. Personne n'a été blessé!

    P.V.C.

    Photo Reporters 

  • Takaaki Sasaki, dopé à la pomme!

    photo AFPPendant plusieurs jours, Takaaki Sasaki, a fait le pied de grue devant un magasin Apple à Tokyo, juste pour être le premier à s'offrir la dernière tablette "iPad Air", sa façon à lui de remercier la marque à la pomme qui lui a "changé la vie"
    Takaaki Sasaki n'était évidemment pas tout seul vendredi devant la boutique d'Apple du quartier huppé de Ginza pour le lancement de ce nouveau modèle, plus fin, plus léger, plus performant que le précédent. Comme lui des centaines de personnes s'étaient donné rendez-vous.
    Si pour cette mise en vente mondiale qui a démarré à Sydney, avec de longues files d'attente aussi, l'enthousiasme est un peu moindre que pour l'arrivée des nouveaux iPhone il y a quelques semaines, au Japon des aficionados étaient quand même prêts à dormir sur le trottoir afin d'honorer la firme de feu Steve Jobs.
    Finalement Takaaki Sasaki a réalisé son rêve: entrer le premier dans le "temple" et en ressortir avec l'objet du désir.
    En le brandissant à la sortie devant une meute de journalistes et photographes, il en avait les larmes aux yeux. "Tant de miracles me sont arrivés cette année grâce à mes produits Apple", a-t-il confié.
    Car Takaaki Sasaki en est persuadé: c'est Apple qui l'a remis sur les rails. Chomeur originaire de la préfecture d'Iwate (nord-est), il s'est finalement sorti d'années de galère grâce au développement de plusieurs applications saluées par le public, dont une version numérique de la Constitution du Japon et un programme de quiz s'y rapportant.
    "Je voulais montrer ma gratitude à Apple", a-t-il expliqué, visiblement ému.
    D'autres acheteurs avaient des motivations plus habituelles de consommateurs invétérés, tel Kodai Taguchi, un étudiant de 20 ans qui dit déjà posséder plus d'une douzaine de produits Apple. Malgré cela, il est prêt à faire des heures de queue à chaque fois qu'une nouvelle version sort sur le marché.
    A Pékin, les clients ont été accueillis par des applaudissements nourris des vendeurs dans le plus grand magasin Apple d'Asie. Ils avaient droit à une nouvelle salve au moment de passer en caisse.
    A Singapour, Edmond Ong, un porte-parole du détaillant Epicentre indiquait toutefois que les ventes étaient moins fortes que lors de précédents lancements d'iPad.
    "Nous ne sommes pas trop inquiets car nous voyons toujours un flux constant de clients qui viennent pour découvrir l'iPad ce matin", a-t-il cependant ajouté.
    Le nouvel iPad Air avait été présenté le 23 octobre lors d'une conférence de presse aux Etats-Unis. Il sera disponible en Belgique ce 2 novembre. (AFP)

  • Quand Apple "pique" les idées des autres

    Surprenante histoire que celle contée sur le "Bits" blog du site du "New York Times". Le journaliste-blogueur Brian X. Chen s'est en effet intéressé à une vidéo documentaire réalisée par un cinéaste populaire à New York qui relate les files d'attentes de clients désireux d'être parmi les premiers possesseurs d'un iPhone 5S (The dark side of the iPhone 5S lines). Casey Neistat que vous n'aurez aucun problème à retrouver et à suivre sur les principaux réseaux sociaux ou de partage multimédia, a réalisé une vidéo surprenante sur ces files d'aficionados et sur la relative fragilité de leur motivation. Il a toutefois été étonné d'apprendre qu'Apple avait "piqué" son travail posté sur YouTube, l'avait modifié et transmis en interne comme outil de motivation du personnel. "On ne m'a jamais volé mon travail de cette façon", a-t-il expliqué au journaliste du New York Times. "Ils ont effacé ma marque de fabrique et mon nom d'une manière drastique". Etait-ce là une manière de saluer le travail de Casey Neistat ou un larcin minable?

    Quoi qu'il en soit, Casey Neistat, déjà suivi sur Youtube par des dizaines de milliers de fans, bénéficie désormais d'une visibilité encore plus importante. Sa vidéo aura bientôt été visionnée par 4 millions de personnes. Sa déception est toutefois d'autant plus grande que lui-même alors fan d'Apple, avait fait 10 heures de file pour s'offrir le premier iPhone en 2007 et autant en 1999 pour se payer la console de jeu Sega Dreamcast

    Patrick Van Campenhout


     

  • Apple lève le voile sur... un OS gratuit (et sur un tas de nouveautés)!

    Dans ses produits et ses programmes, Apple veut tuer ses concurrents.

    Messages Image(1823441844).pngComme attendu par les aficionados de la marque et... par la concurrence, Apple a diffusé en direct hier soir sa présentation commerciale en ligne. Musique d’attente, «Wait for me» de Kings Of leon... puis à l’heure pile, un disclaimer, et... ça démarre. Un message de rappel: «on» fabrique des choses en espérant que les gens vont les aimer, on les peaufine, et après seulement, on les lance. Tim Cook amorce la présentation après cette première vidéo censée chauffer la salle bondée de spécialistes invités, triés sur le volet.

    Lire la suite

  • Bye, Bye Burberry, Hello Apple!

    Photo AFPLa directrice générale de Burberry, Angela Ahrendts, créditée de l'impressionnant succès de la maison symbole du chic britannique ces dernières années, va quitter le groupe pour rejoindre le géant américain Apple. Une annonce qui a créé la surprise sur le marché et a fait chuter le titre Burberry de 6% mardi à l'ouverture de la Bourse de Londres. Vers 09H45 GMT, il cédait encore 4,73% à 1.510 pence, dans un marché en hausse de 0,83%.
    Burberry a indiqué dans un communiqué qu'Angela Ahrendts quitterait le groupe "d'ici mi-2014 pour occuper une nouvelle fonction chez Apple".
    L'Américaine de 53 ans, qui était à la tête depuis juillet 2006 du groupe dont les indémodables imperméables sont un des symboles du chic britannique, sera remplacée par Christopher Bailey, directeur de la création depuis six ans, qui cumulera la direction de l'entreprise avec ses fonctions actuelles, a ajouté Burberry.
    "Burberry est dans une forme étincelante (...) Aujourd'hui, Burberry n'est pas seulement une grande marque mais un vrai grand groupe", a déclaré Angela Ahrendts.
    Chez Apple, elle occupera la fonction nouvellement créée de vice-président en charge du commerce de détail et des boutiques en ligne, a indiqué de son côté le géant américain dans un communiqué. "Elle partage nos valeurs et notre priorité pour l'innovation et elle met la même emphase que nous sur l'expérience du consommateur", a déclaré le patron d'Apple, Tim Cook.
    Christopher Bailey, 42 ans, s'est dit lui "profondément ému et honoré" d'être nommé à la tête d'un groupe qui "signifie tant" pour lui. "Je me sens aussi privilégié de pouvoir conserver mon rôle de directeur de la création car je pense que la créativité et l'innovation ont été au centre de notre succès ces dix dernières années et le seront encore plus dans la décennie à venir", a-t-il ajouté.
    Pour les analystes, Angela Ahrendts laissera un groupe solide après huit ans passés à sa tête.
    "Ahrendts a transformé l'entreprise en un géant du luxe avec une forte croissance sur les marchés émergents, des activités en ligne remarquables et des ventes solides", a commenté Ishaq Siddiqi, d'ETX Capital.
    De 2006/2007 à 2012/2013, le chiffre d'affaires de Burberry a été multiplié par plus de deux, bondissant de 850 millions de livres à 2 milliards, tandis que le cours de Bourse a été multiplié par plus de trois.
    "La diversification géographique du groupe soutient sa performance tandis que la stratégie prudente d'investissement est bien récompensée", a jugé de son côté Richard Hunter, de Hargreaves Lansdown Stockbrokers.
    Mais le marché doute toutefois de la capacité du nouveau patron à tenir le cap.
    "Les investisseurs semblent inquiets que Bailey ne soit pas capable de répliquer le succès d'Ahrendts. Après tout, il n'a jamais dirigé d'entreprise, en particulier de cette taille", a souligné Ishaq Siddiqi, qui pense toutefois que "cela ne devrait pas changer grand chose chez Burberry" alors que Christopher Bailey est déjà au centre de la stratégie actuelle.
    Selon une étude du cabinet de conseil MM&K, Angela Ahrendts, qui est l'une des très rares femmes à la tête d'une entreprise du FTSE-100, a été l'an dernier la dirigeante la mieux payée des entreprises de l'indice vedette avec 16,9 millions de livres de rémunération globale.
    L'annonce du départ d'Angela Ahrendts a éclipsé la publication de bons chiffres pour le premier semestre. Le groupe a ainsi enregistré une croissance ajustée de ses revenus de 14% à 1,031 milliard de livres (1,2 milliard d'euros) et une croissance de 17% pour le commerce de détail.
    Burberry, qui avait vu son titre s'effondrer en Bourse l'an dernier après un avertissement sur résultat sur fond de ralentissement de la Chine, a en revanche averti que le contexte économique allait rester "incertain" et les changes "volatils" d'ici la fin de l'exercice.
    AFP