Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

Kriti Sharma et le comptable invisible

_91752848_mediaitem91752847.jpgCette jeune Indienne qui n’a pas 30 ans dispose d’un cerveau plus impressionnant encore que son sourire. En matière d’entreprise, elle en sait long et en parle dans ses conférences sur la technologie financière, le big data, la gestion de production, l’entrepreneuriat. Mais son truc, c’est l’intelligence artificielle qu’elle amène dans les produits de gestion du groupe britannique Sage. “C’est une jeune personne étonnante”, nous explique Alex Dossche, patron de Sage Belgique. “Elle a notamment développé une application comptable de type “chatbot”, qui dialogue avec les membres des entreprises.”

L’application Hellopegg (https ://www.hellopegg.io/) dialogue avec l’utilisateur comme le ferait le comptable de l’entreprise, par exemple pour valider une note de restaurant, en demandant le montant et l’objet du déjeuner, avant de demander à l’utilisateur de scanner la preuve de paiement, pour l’envoyer directement dans le logiciel comptable (Sage, bien sûr) de l’entreprise. “L’application apprend de ses contacts avec les utilisateurs, et évolue. C’est donc clairement une application pratique, disponible, de l’intelligence artificielle”, explique encore Alex Dossche.
Kriti Sharma peut donc revendiquer la maternité du premier “comptable invisible”. Auparavant, la jeune ingénieure informatique avait déjà produit une app de paiement mobile pour le groupe bancaire Barclays (Pingit) avant de s’occuper des défis “big data” du groupe. Chez Sage aussi, où elle porte le titre de vice-president of Bots and AI, elle donne donc le ton de la révolution numérique.
Pour le groupe britannique, c’est aussi une image de marque très positive, jeune, féminine, brillante. Kriti Sharma a été distinguée il y a quelques jours par le magazine “Forbes” qui l’a intégrée dans le classement des “30 under 30” personnalités du monde de la technologie en Europe. Kriti Sharma est présente sur Twitter : @sharma_kriti.
Patrick Van Campenhout

Les commentaires sont fermés.