Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Brexit, Trump, défis numériques : selon Sage, les PME réagissent vite et bien

Le groupe de logiciels de gestion pour entreprises Sage a réalisé à la fin de l’année dernière une vaste étude internationale menée auprès de 5 000 dirigeants de petites et moyennes entreprises (PME) dont 113 au Benelux, sur leur attitude face à l’avenir. Pourquoi une telle approche ? Pour Sage, il s’agit de déterminer les besoins de ces entreprises en matière d’outils logiciels dans un environnement perçu comme particulièrement déstabilisant, avec le Brexit, l’arrivée d’un nouveau président américain aux décisions imprévisibles… “Tout cela est présenté dans les médias sous un jour inquiétant”, nous explique Alex Dossche, patron de Sage Belgium. “Et en tant que partenaires des PME, nous devions analyser leur positionnement dans un tel environnement.”

Que ressort-il de cette étude ? “Principalement, que les PME réagissent de manière proactive à ces situations puisque 67 % de celles que nous avons sondées ont pris au moins une mesure pour se positionner face aux changements politiques. Elles réagissent plus rapidement que les grandes entreprises, et de manière plus constructive puisque pour 44 % des répondants, les changements sont porteurs d’opportunités. Et elles réagissent notamment en adaptant leur business plan (47 %) et leur financement (36 %). Plus de 50 % des patrons de PME ont aussi conscience des défis du numérique, mais assurent ne pas avoir accès aux infrastructures et aux compétences nécessaires pour suivre le train du numérique.”

Besoins et demandes
En ce qui concerne le Benelux, les répondants ont peu d’appréhensions face aux changements politiques locaux, un peu plus face à ce qui se passe aux Etats-Unis, mais sont globalement peu sensibles aux grands événements politiques. Les PME sont plus attentives à la stabilité du cadre juridique et fiscal, et aux enjeux de la transformation numérique, dans une vision d’optimalisation de leurs performances. 50 % des patrons de PME estiment dans ce cadre être trop peu représentés par le monde politique dans ses décisions. Leurs demandes vont dans le sens d’aides financières (43 %), notamment au travers de financement de la recherche (39 %) et de la fiscalité (37 %), avec une demande d’un cadre réglementaire stable (32 %) et de services locaux efficaces (24 %). “Il ressort aussi de l’étude que les entreprises – plus d’une PME sur 2 – redoutent les écueils bureaucratiques, alors que l’on parle partout de transformation numérique”, insiste encore Alex Dossche. A propos de transformation numérique, les PME sont intéressées par l’intelligence artificielle (52 %), les assistants virtuels (23 %) et la technologie “blockchain” (18 %). Une manière de se positionner notamment dans la perspective d’un renforcement de leur internationalisation, des opérations import/export, pour 80 % des répondants qui voient 2017 avec optimisme.
Pour répondre à leurs questions, Sage a mis en place une plateforme d’échanges gratuite : http://www.sage.com/company/business-builders

Les commentaires sont fermés.