Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Test : "Netatmo:une station météo branchée qui parle qualité avant quantité"

Capture d’écran 2013-11-21 à 22.58.36.pngLes stations météo qui vous donnent des indications quantitatives que vous êtes évidemment capables de décrypter viennent de se faire sérieusement tacler par une nouvelle venue sur cette scène un peu pointue mais qui, à y réfléchir un peu, intéresse vraiment beaucoup de monde. Cette nouvelle star, c'est la station Netatmo qui propose avant tout à ses utilisateurs de pouvoir consulter de n'importe où et sur n'importe quel support disposant d'un accès Internet, aux données récoltées. Des données? Il s'agit de celles glanées chez vous, à l'intérieur ou à l'extérieur. Ici, c'est classique ou presque: deux balises (ou plus selon la configuration) au design très... Apple, qui sont disposées pour l'une à l'intérieur, avec un petit transfo qui l'alimente via un port USB, l'autre à l'extérieur sous abri, et si nécessaire, sécurisée par un kit d'attache (fourni). Deux cylindres en alu qui se font oublier très vite.

Capture d’écran 2013-11-21 à 23.04.21.png

 

L'installation? Faut-il en parler? Elle est d'une rare facilité et est décrite dans un mode d'emploi ultra-léger. Elle passe par un raccordement temporaire à votre PC ou votre Mac, enregistre les mots de passe d'accès au réseau wi-fi, et s'effectue vraiment en deux temps, trois mouvements. Elle nécessite toutefois la création d'un compte (gratuit) sur le site Netatmo qui va servir de relais à la gestion, l'analyse et la transmission de l'information.

Capture d’écran 2013-11-21 à 23.37.23.png

Et c'est là que se révèlent les qualités de ces balises qui, à part un éclair lumineux du plus bel effet, ne donnent aucune indication sur la météo. Le site accessible via votre tablette, smartphone ou ordinateur, par contre, vous propose des graphiques modulables des paramètres surveillés et surtout, il (et les apps pour les tablettes et smartphones aussi) vous propose une analyse synthétique des résultats de ses observations. Ici, on ne parle plus de degrés, de pourcentage d'humidité dans l'air, de taux de CO2 ni de décibels même si tout cela est lisible en claire, mais d'une appréciation globale sur la qualité de l'air et de l'ambiance de l'endroit où se trouve la ou les balises (on peut en brancher plusieurs). L'appréciation "faible", bon", etc. est complétée d'un point vert, jaune ou rouge ou nuancé, selon les cas.

Capture d’écran 2013-11-03 à 18.51.52.png

J’habite dans une vallée, à quelques mètres d'un ruisseau. Et en automne, au passage du pas très chaud humide au froid et sec, l'ambiance de ma maison est...bof. Il faut travailler sur la chaleur, l'humidité, la ventilation, tout en tenant compte du fait que dehors, il fait froid, il y a plus de 90% d'humidité, et que le brouillard bloque sur place les gaz indésirables. En l'occurrence, cette station testée en quelques jours m'a séduit par la modification de l'approche qu'elle apporte sur les paramètres techniques de l'ambiance de ma maison. Au boulot, je me suis surpris à vérifier régulièrement la qualité de l'air chez moi, et à réfléchir à la manière d'en influencer le niveau. Après quelques jours, les graphiques ont commencé à se dessiner en me donnant une autre vision de la chose. Et finalement, j'ai découvert un service plus large, capable de me prévenir via les alertes sur smartphone, des récentes chutes de neige sur la Belgique, ou des risques de tempêtes automnales. Et... les balises? Je les ai déjà oubliées. L'info? C'est ici. Les prix? Moins de 170 euros pour un kit de démarrage avec deux capteurs sur l'Apple store. 

Patrick Van Campenhout

Les commentaires sont fermés.