Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Testé: le Nikon 1J3, l'appareil photo super rapide

214815675.jpgLa gamme des "hybrides", c'est-à-dire des compacts dotés d'objectifs interchangeables, se développe considérablement chez les fabricants. Ils deviennent de vrais concurrents aux appareils photo reflex. Ils ont la taille de compacts mais délivrent des fichiers de très bonne qualité et en "Raw". De plus, ils ont l'énorme avantage d'être complètement silencieux. D'ailleurs, le bruit de l'obturateur est une option à activer. Une caractéristique bien intéressante pour se faire oublier tout en photographiant dans certaines circonstances.

Le Nikon 1J3 est la troisième évolution de la famille Nikon 1. Pas de grandes révolutions, mais des ajustements qui augmentent l'ergonomie et la prise en main. Par exemple, la molette de sélection des programmes n'est plus au dos du boîtier mais revient logiquement sur la partie supérieure. Ainsi, le dos accueille un écran de visualisation plus grand et le pouce maintient plus facilement l'appareil. L'interface a également été repensée pour une navigation plus logique dans les menus.

Mais le vrai avantage est certainement sa rapidité de mise au point et sa vitesse de déclenchement du boîtier. A peine a-t-on appuyé sur le déclencheur que la mise au point est réalisée et la photo déjà prise. Paradoxalement, c'est assez déroutant dans les premiers moments. On a l'impression qu'il n'y aucune position à mi course pour faire le point comme dans les reflex.
Une vitesse qui est utilisée dans les programmes d'aide à la prise de vue comme le programme "meilleur moment". Dans le mode "affichage au ralenti", l'appareil enregistre une séquence de 20 images en 1,3 seconde. Elle repasse ensuite au ralenti pour vous aider à choisir le bon cliché. Dans le second, "sélecteur de photo optimisée", le logiciel du boîtier recommande jusqu'à cinq images parmi les 20 images prises.
Plutôt que d'utiliser ce programme d'aide à la prise de vue, je préfère utiliser toute la capacité de la mémoire tampon dans un mode automatique. De cette manière, l'appareil peut enregistrer jusqu'à 60 images par seconde tant que vous appuyez sur le déclencheur. Ainsi, vous pouvez vraiment choisir par vous-même la meilleure image, mais il est vrai que le nombre de fichiers à visualiser en post-production sera beaucoup plus élevé.

 

E-scholasse1j3.jpg


Un petit regret : le Nikon 1J3 ne propose pas de connexion WiFi. Celle-ci ne peut se faire qu'au moyen du module optionnel. Par ailleurs, il a tendance à chauffer lorsqu'il est sollicité, c'est-à-dire dans les modes rafale ou vidéo.

La fonction "contrôle du résultat en temps réel" et une autre nouveauté pour faciliter la prise de vue qui apparaît sur ce Nikon 1J3. Il s'agit de visualiser sur l'écran le résultat de la prise selon les réglages choisis et ceci avant de déclencher. Cette fonction s'applique sur quatre réglages : le D-Lighting, le flou de netteté, le flou de mouvement et la luminosité. Voilà qui devra aider l'amateur éloigné des notions de contraste, de profondeur de champ, de vitesse, et d'exposition.

Les performances du Nikon 1J3 se rapprochent de celles des boîtiers reflex. Avec les avantages de la compacité et du silence de fonctionnement, il devient ainsi une vraie alternative pour le photographe averti.

Le Nikon 1 J3 + 10-30mm f/3.5-5.6VR est à 609€ chez Photogalerie.com.

Les spécifications complètes sont ici.

Texte : Etienne Scholasse

 

Les commentaires sont fermés.